Unilever augmente ses bénéfices et met en vente son département thé

Unilever augmente ses bénéfices et met en vente son département thé
Foto: Shutterstock.com

Le géant de l'alimentation Unilever a enregistré de meilleurs résultats que prévu au cours du dernier semestre. Bien que le chiffre d'affaires ait légèrement diminué, les bénéfices ont augmenté. Le groupe a maintenant décidé de se défaire (en grande partie) de ses activités dans le thé.

 

Un bénéfice net plus élevé

Jusqu’à présent, Unilever a très bien résisté à la crise du coronavirus : au cours des six premiers mois de l'année, le chiffre d’affaires a baissé de 1,6% pour atteindre 25,7 milliards d'euros et, sur base organique, la perte se limite même à 0,1% seulement.

 

Le résultat opérationnel subordonné a augmenté de 3,8% pour atteindre 5,1 milliards d’euros. Les analystes avaient escompté un résultat de 4,7 milliards d’euros, rapporte De Tijd. Le bénéfice net a même grimpé de 10% pour atteindre 3,5 milliards d’euros. Unilever attribue principalement ces chiffres inattendus à la forte croissance de la consommation domestique de nourriture, de glace et de thé.

 

Le thé noir

En marge des résultats trimestriels, le groupe a annoncé qu’il souhaitait céder la majeure partie de ses activités dans le thé, comprenant notamment la marque Lipton. Unilever tire l'essentiel de son chiffre d’affaires des ventes de thé, soit quelque deux milliards d'euros, du thé noir. Sa consommation diminue en Amérique du Nord et en Europe, rapporte NOS.

 

Par conséquent, le groupe souhaite uniquement conserver ses actifs dans le thé en Inde et en Indonésie ainsi que sa participation dans le partenariat avec PepsiCo pour le thé glacé Lipton. La scission devrait être achevée cette année. Cette décision n'est pas vraiment une surprise : Depuis un certain temps déjà, Unilever déclare explorer toutes les possibilités pour ses activités dans le thé, y compris la vente.