Coca-Cola enregistre des signes de reprise après un trimestre désastreux

Coca-Cola reclame
Foto: Shutterstock.com

À la suite des mesures de confinement, Coca-Cola a vu son chiffre d’affaires baisser de 28 % au deuxième trimestre. Mais les ventes de boissons sont à nouveau en hausse depuis.

 

Présence numérique renforcée

Les mesures sanitaires ont provoqué un effondrement du chiffre d’affaires trimestriel. Si les supermarchés sont restés ouverts, les restaurants, cinémas et salles de sport ont dû fermer leurs portes. Or ces secteurs représentent près de la moitié des ventes du groupe. L’assouplissement des mesures sanitaires en de nombreux endroits a toutefois permis un net redressement du chiffre d’affaires : alors que la baisse atteignait encore 25% en avril, elle était retombée à 10% en juin et était passée sous cette barre en juillet.

 

« Certes, il ne faut pas exclure l’apparition nouveaux foyers et l’adoption de nouvelles mesures de confinement total ou partiel », a déclaré le CEO James Quincey à Reuters. « Mais je suis convaincu que le deuxième trimestre sera en fin de compte le trimestre le plus difficile et le plus impacté. » Coca-Cola veut en tout cas renforcer sa présence numérique en collaborant avec des partenaires externes et en ajoutant des offres attrayantes à son assortiment destiné à la restauration. Des mesures considérées comme indispensables alors que la pandémie incite les consommateurs à passer commande sur des appareils mobiles et à se faire livrer leurs courses et leurs repas.

 

PepsiCo, le rival historique, avait en revanche annoncé une baisse de son chiffre d’affaires de « seulement » 3,1 % la semaine passée : le groupe était parvenu à compenser le recul des ventes de boissons par une augmentation des ventes de céréales pour le petit déjeuner et de snacks.