Albert Heijn double ses livraisons à domicile et s’étend par l’e-commerce

Albert Heijn double ses livraisons à domicile et veut s’étendre par l’e-commerce
Photo : Ahold Delhaize

Albert Heijn étend son service de livraison à domicile : à partir de la semaine prochaine, les clients de la périphérie nord d’Anvers pourront également se faire livrer leurs courses chez eux. De plus, la chaîne de supermarchés va désormais se lancer dans une expansion « online first ».

 

Déjà 90 % de réservations

Albert Heijn double la superficie de sa zone de livraison à domicile en Flandre : après une première phase fin juillet, durant laquelle la chaîne de supermarchés proposait ce service à 85 000 ménages dans la région d’Anvers, le retailer étend désormais ses livraisons à 160 000 ménages situés dans de nouvelles communes. Le service concerne encore toujours la périphérie d’Anvers, mais englobe dorénavant aussi le côté nord de cette dernière.


Les livraisons à domicile seront donc possibles à Deurne, Borgerhout, Schoten, Schilde, Wommelgem et Wijnegem. Les clients peuvent passer commande dès cette semaine, mais les livraisons ne débuteront qu’à partir de la semaine prochaine. « Les créneaux horaires de la première région sont réservés à 90 %, ce qui montre clairement que notre proposition est très bien accueillie par le client », explique la porte-parole Ann Maes.

 

Couvrir toute la Flandre

Le service de livraison à domicile connaitra encore une expansion cette année. Cependant, les codes postaux concernés restent encore inconnus. Albert Heijn souhaite effectivement rester fidèle à son concept de croissance et tirer à chaque fois les leçons de chaque nouveau lieu desservi. Dans tous les cas, AH considère aussi que d’autres régions qu’Anvers disposent d’un grand potentiel pour l’entreprise, mais le moment choisi pour sauter le pas reste encore à déterminer. « Si ce n’est pas cette année, ce sera l’année prochaine », répond Mme Maes.


Ce qui est certain, c’est qu’Albert Heijn a de grands projets en ligne pour notre pays : désormais, le détaillant en alimentation optera pour une stratégie « online first ». Autrement dit, AH a l’ambition d’étendre son service de livraison à des endroits où il ne dispose pas encore de supermarchés physiques. « Nous voulons vraiment couvrir l’ensemble de la Flandre avec notre offre de livraison et accroître notre emprise sur le marché physique par le biais des activités en ligne », affirme encore la porte-parole. 


Albert Hein ne livrant pas les commandes à partir des magasins, un tel scénario est tout à fait possible : les commandes sont préparées dans le centre de distribution d’Eindhoven avant d’être acheminées vers le hub belge de Turnhout, à partir duquel s’effectue le « dernier kilomètre » de la livraison. Aux Pays-Bas, AH teste en ce moment un service de livraison adapté aux petits ménages.