Estée Lauder licencie jusqu’à 2000 travailleurs

Estée Lauder licencie jusqu’à 2000 travailleurs
Photo: Sorbis / Shutterstock.com

Estée Lauder peine aujourd’hui à s’en sortir avec les consommateurs : en raison de la baisse de la demande en maquillage, la marque de cosmétique se voit contrainte de supprimer jusqu’à 2 000 emplois et 15 % de ses propres magasins.

 

Plongeon dans le rouge

Lors du dernier trimestre, le quatrième de l’exercice décalé du fabricant de maquillage, Estée Lauder a vu son chiffre d’affaires baisser de 32 % à 2,43 milliards de dollars (2 milliards d’euros), soit en dessous de la prévision de 2,45 milliards de dollars. Les bénéfices plongent eux aussi dans le rouge : l’entreprise a enregistré une perte de 462 millions de dollars (390 millions d’euros), alors qu’un an auparavant elle engrangeait encore 157 millions de dollars de bénéfices.

 

Sur l’ensemble de l’exercice comptable clôturé le 30 juin, le chiffre d’affaires a diminué de 4 % à 14,3 milliards de dollars (12 milliards d’euros). Cette situation s’explique principalement par la baisse des ventes de maquillage : le chiffre d’affaires des marques de cosmétique, y compris M.A.C., a chuté de 18 %. Au premier semestre de l’exercice (deuxième semestre de 2019), la croissance atteignait encore 5 %, mais elle s’est totalement effondrée avec la pandémie.

 

Perte de 3 % des emplois

Estée Lauder réévalue actuellement son réseau de magasins et son personnel, car la nouvelle habitude du télétravail réduit la demande en maquillage et les consommateurs achètent de plus en plus en ligne. La société américaine annonce qu’elle fermera 10 à 15 % de ses magasins et supprimera 1 500 à 2 000 emplois. 3 % de son personnel au niveau mondial risque donc de perdre son travail.

 

Pour le trimestre en cours, le groupe de cosmétiques prévoit un bénéfice par action ajusté compris entre 80 et 85 centimes de dollars, bien en dessous des attentes des analystes qui prévoyaient 1,22 dollar. L’entreprise prévoit aussi une chute de 12 et 13 % du chiffre d’affaires, alors que les analystes ne s’attendaient qu’à une baisse de 11,42 %. Estée Lauder prévoit malgré tout de verser un dividende ce trimestre.