Mango va reverser une partie de ses recettes en ligne à ses franchisés

Mango va reverser une partie de ses recettes à ses franchisés
Shutterstock.com

Le géant espagnol de la mode, Mango, va donner une partie des revenus issus du commerce électronique à ses franchisés. Les franchisés en Espagne, en France et aux Pays-Bas seront, pour le moment, les premiers à en bénéficier.

 

Renforcer la collaboration avec les magasins

« Il semble raisonnable de partager avec nos franchisés une partie du chiffre d’affaires issu des ventes en ligne, car les magasins physiques sont clairement responsables de la croissance significative du commerce en ligne », explique Daniel López, responsable de l’expansion de la chaîne. « Un grand nombre des transactions ayant lieu sur nos plateformes d’e-commerce sont dues aux visites des clients dans nos magasins physiques. » Par cette initiative, M. López veut renforcer la coopération avec le réseau de franchisés et faciliter le développement et la mise en œuvre de nouvelles possibilités omnicanales, comme un service de retrait.

 

La nouvelle mesure sera d’abord appliquée (de manière rétroactive, à partir du 1er janvier) en Espagne, en France et aux Pays-Bas, les marchés les plus importants pour Mango avec respectivement 142, 82 et 18 magasins franchisés. À terme, la chaîne de mode souhaite que les franchisés d’autres pays puissent aussi profiter de cette démarche, rapporte FashionUnited.

 

Mango a été l’une des premières entreprises de mode à investir massivement dans le commerce électronique : la société s’est lancée dans la vente en ligne dès 2000. Ces efforts ont porté leurs fruits, car environ un quart de ses recettes provient aujourd’hui du commerce électronique. L’année dernière, Mango a réalisé un chiffre d’affaires de 564 millions d’euros pour ses activités en ligne.