GrandVision veut obliger EssilorLuxottica à fusionner

GrandVision veut obliger EssilorLuxottica à fusionner
Photo : Shutterstock.com

Le groupe d’optique GrandVision a engagé une procédure d’arbitrage contre EssilorLuxottica afin de contraindre le géant franco-italien de la lunetterie à se conformer au projet d’acquisition.

 

« Accord non violé »

« Comme annoncé précédemment, GrandVision est en profond désaccord avec les allégations d’EssilorLuxottica », peut-on lire dans un communiqué de presse du groupe d’optique néerlandais. L’entreprise a donc entamé une procédure d’arbitrage pour démontrer qu’elle n’a pas matériellement violé le contrat de soutien conclu entre les deux parties dans le cadre du rachat prévu.

 

L’été dernier, EssilorLuxottica a émis une offre de 7,2 milliards de dollars pour GrandVision. HAL Investmens, la société mère de GrandVision, possède 76,72 % des parts et veut sauver l’accord par le biais d’une procédure d’arbitrage.

 

Selon RetailNews, EssilorLuxottica a elle-même intenté des poursuites à l’encontre du groupe néerlandais Grandvision il y a une dizaine de jours parce que la société italo-française a estimé recevoir trop peu d’informations sur la façon dont GrandVision a géré ses affaires pendant la crise du coronavirus. Les observateurs ont cependant interprété cela comme une manœuvre pour se soustraire de l’accord.