Ce que nous retenons du nouveau rapport de durabilité de Delhaize

Ce que nous retenons du nouveau rapport de durabilité de Delhaize
Beeld: Delhaize

Dans le premier rapport de durabilité depuis l’entrée de Delhaize dans le groupe de fusion Ahold Delhaize, la chaîne de supermarchés revient sur les étapes les plus importantes de 2019. Nous évoquons ci-dessous une série de chiffres parlants.

 

Un pas de plus

La stratégie de durabilité de Delhaize s’inscrit dans la lignée de celle du groupe, mais va pourtant encore un peu plus loin, pouvons nous apprendre dans le rapport. Les quatre priorités de l’entreprise sont claires : encourager une alimentation et un mode de vie sains chez les clients et les employés, réduire considérablement les emballages en plastique dans les rayons, lutter contre le gaspillage alimentaire et devenir neutre en carbone pour 2021.

 

Quelques exemples ? Delhaize encourage le sport : plus d’un millier de collaborateurs ont participé à une douzaine de courses à pied, dont les frais d’inscription ont été pris en charge par le détaillant. La société a également fourni 2211 vélos de société l’année dernière. 

 

Sur le plan de la diversité : le personnel de la chaîne ne compte pas moins de quatre-vingts nationalités différentes. 55 % des employés sont des femmes : elles ont la possibilité de suivre des formations et de bénéficier d’un coaching pour accéder à des postes plus élevés. Au total, Delhaize a investi dans 122 000 heures de formation pour ses employés.

 

La success-story Nutri-Score

La santé est une priorité pour Delhaize : son assortiment comprend plus de 590 produits biologiques, 120 produits végétariens et végétaliens et 88 produits issus du commerce équitable sous sa marque propre. En moyenne, Delhaize complète sa gamme avec 1800 nouveaux produits chaque année. 70 % de son assortiment est « made in Belgium » : 70 % pour les fruits et légumes, 90 % pour la viande et 100 % pour les œufs et le lait de la marque Delhaize.

 

Le Nutri-Score était déjà apposé sur 2600 produits de marque de distributeur à la fin de l’année dernière. En ligne, il est possible de le consulter pour 12 000 produits. La chaîne propose au moins 50 % de produits en plus avec le Nutri-Score A et B que les autres détaillants et est la seule à afficher le Nutri-Score sur les étiquettes électroniques dans ses rayons. Plus de 40 % des marques propres affichent un Nutri-Score A ou B et une campagne menée en automne a entraîné une augmentation de 35 % des ventes de produits de Nutri-score A ou B. 40 produits ont été adaptés en 2019 pour obtenir un meilleur score.

 

Sans plastique

En mai 2019, Delhaize a lancé son ambitieux programme « The Lion’s Footprint ». Les premiers résultats ? Le détaillant a économisé 2 138 tonnes de plastique. Cependant, tous les emballages ne sont pas superflus : la chaîne s’efforce d’arriver à un rayon fruits et légumes à 93 % sans plastique, mais les concombres et les radis, par exemple, restent frais jusqu’à dix jours de plus lorsqu’ils sont emballés.

 

2.905 tonnes de nourriture ont été sauvées du gaspillage, en partie grâce à sa collaboration avec Too Good to Go : 311 magasins ont participé à l’initiative, 26 000 paniers ont été achetés via l’application. Le détaillant a fait don de 4,2 millions de repas provenant de ses magasins et de 595 tonnes de produits invendus issus de ses centres de distribution.

 

Delhaize a également économisé 420 tonnes de CO₂. Depuis 2008, les émissions ont été réduites de 47 %, ce que le détaillant souhaite réaliser à nouveau cette année et l’année prochaine. L’entreprise utilise 100 % d’électricité verte et a installé 5820 panneaux solaires sur le toit de son centre de distribution à Ninove. D’ici à la fin de cette année, les 800 magasins auront tous atteint la neutralité climatique et d’ici la fin 2021, cela concernera toutes les activités de l’entreprise, y compris la branche logistique.